· Le changement de destination de l’ouvrage pendant ou

·        
La vibration

La vibration appliquée au béton frais favorise
l’arrangement des grains qui sont les constituants du béton. La mise en place
est facilitée: remplissage des moules, enrobage des armatures. Le béton obtenu
présente une compacité plus forte, avec moins de vide d’air (effets de
serrage).

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

Donc une vibration adaptée apporte :

     
Une densité du béton plus élevée, (donc une
porosité plus faible) ;

     

Gain de
résistance mécanique ;

     
Meilleure durabilité du béton ;

     
Une mise en œuvre plus aisée ;

     
Meilleur remplissage des coffrages ;

     
Meilleure esthétique des parements ;

     
Bonne adhérence béton/armatures.

Béton non vibré
 

Béton vibré

Il faut faire attention de ne pas mettre les armatures
en vibration car cela entrainer des défauts de parements ou des fissures.

2-2-3-   
Le fonctionnement de la structure

Malheureusement certains phénomènes extérieurs
au fonctionnement mécanique et thermique de la structure en elle-même devenir
inférieur avec ce dernier et par conséquent engendrer des fissures. Cela peut
arriver avec les joints de dilatation, un tassement de sol, ou avec une
modification de la destination de l’ouvrage pendant ou après la réalisation de
l’ouvrage.

ü  Le tassement d’appuis

Un tassement du
sol signifie un déplacement de la fondation. Ce tassement ne se fait pas sur
toutes les fondations (fondations différentes, localisations des eaux
souterraines, répartition des descentes de charges différente de celles
estimes) peuvent entrainer des déformations dans la structure et par conséquent
des contraintes supplémentaires notamment en traction d’où l’apparition des
fissures.

Figure 13: schéma montrant le tassement de sol

ü  Le changement de destination de l’ouvrage pendant ou après la réalisation

Dans certains cas, les utilisateurs modifient
l’usage des bâtiments pour répondre à leurs besoins et intérêts par exemple le
changement d’une maison à un bureau de sorte qu’il devra démolir ou prolonger
une partie du bâtiment sans prendre de précautions nécessaires par exemple les
surcharges. Et ainsi cela provoquer des perturbations et des problèmes
affectant la performance du bâtiment comme l’apparition des fissures.

ü  Le joint de dilatation

Le coefficient de dilatation thermique de
l’acier et du béton est 10.10-6 ce qui entraine qu’il n’y a pas de
contraintes internes entre le béton et l’acier sous cette contrainte.

Par exemple, si on prend un élément en béton
arme d’une longueur de 25m, soumis à une différence de température de 30C, la
variation due à la dilatation est :

10.10-6×25×30×1000= 7.5mm

C’est pourquoi, il est important de prendre en
compte les effets du retrait et de la dilatation sur les éléments et par
conséquent, de découper la structure avec des joints de dilatation, pour
réduire les désordres possibles. La distance maximale entre 2 joints successifs
ou entre l’extrémité du bâtiment et le premier joint est à déterminer en
fonction de la conception générale du bâtiment) et des spécifications du règlement
de construction en béton armé.

Cette disposition est importante pour limiter
la fissuration ou éviter son amplification.